--
.



* PÁGINAS Y AGENDAS

 
News - Noticias -todo sobre Radiohead


The King of Limbs


Radiohead en Paris 10 junio 2008 - Fotos por Laurence Boisnard


'In Rainbows',número uno en UK 
RADIOHEAD - In Rainbows (Disc 2) por Juan Gallardo Comentario
Los maravillosos colores del arco iris
por Juan Gallardo - IndyRock # 


AMNESIAC, letras, datos
KID A | letras |comentarios
Hail to the thief , LETRAS EN ESPAÑOL

Daydream Festival en Barcelona Fotos directo +"Off Computer" /12 /6 /08
Radiohead en el Foro del Sol / México
Crónica de un concierto muy esperado Por Alejandra Hidalgo
Radiohead en Río de Janeiro / Brasil
Radiohead abre el Quilmes / Argentina
28,000 personas ven a Radiohead en Chile
Galerías >100


Fotos directo giras
1994 / 1997 / 1998 / 2000 /2001 / 2002

Radiohead en  México /  Brazil / Argentina 
.
Radiohead * France
Archivo histórico * Hemeroteca * Archive * datos

Por Laurence Boisnard / IndyRock
Rock & folk
Oct. 2000/ Fevrier / Mars 98 / Rock&Folk/ Juin / Juillet 97
Les Inrockuptibles - # 254 du 29 août au 4 septembre 2000 -

Avant-première.
..
Attendu comme le messie, "kid A", le quatrième album de Radiohead, est 
encore plus surprenant que tout ce qu'on pouvait imaginer. A un moment, 
on y entend Thom Yoke psalmodier "J'ai perdu ma direction/J'ai perdu ma 
direction". Et, effectivement, que Radiohead, en cours d'enregistrement 
de cet album stupéfiant se soit volontairement perdu en route : d'une 
splendeur aussi insolente qu'anormale, cette musique aux confins de 
l'electronica la plus rêveuse, de la pop la plus abstraite et du free-
rock le plus alambiqué revient forcément d'une aventure tous risques, 
très loin.
.
Une autre chanson s'appelle "How to disappear completely". "Comment 
disparaître complètement". Et c'est exactement ce que fait Radiohead tel
 qu'on le connaissait jusque-là : disparaître, tirer sa révérence aux 
contingences du rock. Les guitares, autrefois souveraines, apprennent 
ici régulièrement à se bailloner, à s'adapter, savament (mal)taitées par
 une production inouïe, qui s'attaque jusqu'à la voix étonnament 
paisible de Thom Yorke. La plupart du temps, c'est donc l'électronique 
qui donne vie à ces chansons d'outre-terre, beautés tenebreuses qui 
devraient définitivement fâcher Radiohead avec les réseaux FM : un 
disque qui ressemble fort à une magnifique tentative de suicide 
commercial...Avant un autre album dès février 2001, qui pourrait bien 
être plus pop.
press2000

LE GRAND REX, RADIOHEAD PARIS 30-06-00 
(Urgent review Sat, 1 Jul 2000 02:56:42)
Laurence Boisnard (IndyRock-Paris) 
Ed et Phil Nulle Part Ailleurs, le 5 juin 2000
Press 2000 
sortie en France du 4ème album le 2 octobre 2000, selon EMI France
France concert + reviews 
L'équipe de l'émission "C'est lenoir" (http://www.radio-france.fr/ chaines/france-inter/lenoir) de la radio française France Inter signale ceci :
--------------------------------------------------------- Salut à vous, 
Quelques nouvelles dans ce grand silence radiophonique : 
Quelques tickets (une centaine) pour le concert de Radiohead du 30 juin au Grand Rex seront mis en vente dans les fnac vendredi - dès l'ouverture des magasins. Bonne chance à vous ! Restez connecté, nous vous tiendront au courant de la reprise des emissions...
La Lenoir WebTeam 
A l'occasion de la sortie française de "Meeting People is Easy", le magazine rock français "Best-nouvelle édition", #1 de Mars 1999, consacre un article à Radiohead : une interview de Thom et Ed, mais qui semble dater de la sortie de OK Computer; et une autre interview de Phil et Ed donnée à l'occasion du concert au profit d'Amnesty International. Un extrait de celle-ci avec la dernière question : Q : Si on vous demandait de faire une chanson pour Amnesty sur votre prochain album, serait-ce envisageable ? EO'B : Tu nous demandes s'il y aura une chanson pour Amnesty International ? Ce ne sera peut-être pas une nouvelle chanson, mais nous allons sûrement faire une reprise d'un superbe morceau assez peu connu du groupe allemand Can. Mais c'est encore un secret !
U.N.K.L.E sur le site des Inrockuptibles :
<<U.N.K.L.E sera, n'en pas douter, l'évènement de la rentrée discographique. Après trois ans d'exprimentations diverses et de recherches intensives au niveau des voix, le duo ressurgira donc le 28 aout prochain sur Mo'Wax/Source avec "Psyence fiction", un premier album étourdissant. [...] Thom Yorke de Radiohead et Richard Ashcroft de Verve, les deux plus grandes voix masculines du moment (qui ont respectivement co-écrit "Rabbit in your headlights" et "Lonely soul", chansons dont ils sont les interprètes vocaux) [...] L'album se composera de 13 titres, enchainés comme suit : Intro (Optional), Guns Blazing (Drums of death Part. 1), UNKLE main title theme, Bloodstain, Unreal, Lonely soul, Getting ahead in the lucrative field of artist management, Nursery rhyme, Celestial annihilation, The knock (Drums of death Part. 2), Chaos, Rabbit in your headlights et Outro (Mandatory).>>
Drugstore -Yorke El President
Le retour aux affaires de ce trio pop anglo-brésilien - qui avait disparu depuis plus de trois ans - s'opère en douceur avec ce "El President", superbe ballade et vrai duo de charme : Thom Yorke, en vacances de Radiohead, vocalise à s'en pamer auprès d'une Isabel Monteiro pur sucre et d'un violoncelle au diapason. Disponible en deux formats (rouge et bleu), "El President" ne suscite qu'un seul regret : le titre dure à peine trois minutes !
(par hervé crespy Rockmixer (Jun 98) #2) 
Radiohead fait sa pub...
Radiohead, album de l'année, OK (Computer !), mais bientot, aussi, vidéo de l'année ? Intitulée avec humour "7 television cmmercials" (sept pubs télé !), la VHS regroupe les clips les plus marquants du groupe d'Oxford. On pourra donc enfin voir et revoir à loisir "High & dry", "Paranoid android", "Street spirit", "Karma police", "Just", Fake plastic trees" et l'inédit en France de "No surprises". Cette petite merveille sort le 5 mai. A vos magnétos !
(Rock Sound n°58 _ mai 1998)
Lucky
France cd-single
"Lucky" 
avec "Meeting in 
the aisle" et "Climbing
up the wall
(fila brazillia remix)"
Bernard Lenoir est très respecté dans la profession et j'écoutais déjà son émission au début des années 80. Il y a aussi du beau monde qui ont fait des Black sessions (les prochaines, en plus de UT : Tortoise, Perry Blake). J'ai trouvé les renseignements sur un site d'un fan de Lenoir : http://www.mygale.org/04/lenoir (puis "emission", puis "lives", puis "black sessions"). Sur ce site il y a des renseignements sur les Black sessions que Radiohead a fait : * Black session #21 - 23 février 93 (set list ?) * Black session #67 - 16 février 95 : The bends, Just, Anyone can play guitar, Bones, High and dry, Fake plastic tree, Street spirit, You, Planet telex, Creep, My iron lung, Union city blue (Blondie), Banana company, Prove yourself.
les Inrockuptibles de cette semaine (18 au 24 mars) avec, gratuit pour les abonnés, un CD sur lequel figure un titre inédit de Unbelievable Truth "Same mistakes" qui figurera sur l'album. Il y a aussi une revue du concert de Radiohead "Live from the 10 spot" . En voici quelques extraits : "...En tournée mondiale permanente depuis presque cinq ans, le groupe y réussi ce miracle sans doute dangereux pour la santé : ne jamais économiser, ne jamais envoyer ses doublures sur scène. [...] habité et tendu, Radiohead joue sans chic, sans chiqué. [...] Visiblement, Radiohead ne "joue" pas : il faut voir Thom Yorke ouvrir les yeux, le regard hagard et affolé, au beau milieu de ces orages électriques...".
Les Inrockuptibles (n°140, du 25 février au 2 mars) avec ... Thom en couverture !! Avec le titre : "Pourquoi tant d'amour ?". L'article de plusieurs pages revient sur le succès de OK Computer et la reconnaissance acquise par Radiohead. En voici un petit extrait : "Un enseignement à tirer de ce triomphe : [...] le succès n'oblige en rien à la prostitution. Et la première place de Ok Computer dans les choix des rédactions ressemble furieusement à un avis de défaite de la presse."

Dans Rock Sound (version française) de février, il est fait mention du numéro 1 de Rock Sound (version espagnole). Il y a aussi une excellente revue de "No surprises/Running against demons", l'import japonais qui est facilement trouvable en France..
Ok computer" est double disque d'Or en France (200 000 albums) 
"No surprises" CD1 et CD2 sont sortis en France. C'est-à-dire que l'on peut trouver les 2 singles en pressage français pour le marché français et pas seulement les imports anglais. Les singles se presentent dans des boites plastiques, comme des albums, mais tout le reste (les titres, l'"artwork", etc...) est identique...
RADIOHEAD, les meilleurs
A propos de charts, j'en etais sure mais je n'arrivais pas a retrouver l'article ou je l'avais lu, OK Computer est bien sur disque d'or en France. D'apres l'article, paru en novembre, l'album c'etait deja vendu a 150 000 exemplaires en France (mieux que Oasis). Il est rentre dans le top 20 a sa sortie et a passe juillet et aout en 19eme position, 5eme position en septembre, et 3eme position en octobre (sa meilleur place en France, je crois).. La liste des meilleurs ventes de l'annee dans les magasins FNAC en France a ete donnee dans les Inrockuptibles, OK Computer arrive en 11eme position (devant les Spice Girls, ouf !).
...
A propos de presse francaise, dans les numeros de janvier de deux magazines musicaux (moins importants que Rock&Folk mais tout aussi biens), il y a deux interviews tres interressantes de Ed. Avec des questions comme "Te sens tu aujourd'hui plus mur ou plus deboussole qu'avant?" (reponse : "Bonne question...."), ou "Peux-tu imaginer la fin de Radiohead?" (reponse : "Oui, totalement..."),
Dans Rock&Folk, il y aussi deux petites interviews, une de Thom faite a Barcelonne et une de Jonny faite en septembre (ou il parle de sa maman qu'ils prevoyaient d'ammener au Zenith a Paris).
RADIOHEAD EN "Les inrockuptibles"
Les resultats d'un dernier referendum effectue aupres des lecteurs par le magazine francais "Les inrockuptibles", un hebdomadaire qui parle de musiques, cinema, litterature, BD (paru dans leur derniere edition de 97).
groupes/artistes : 1er Radiohead
albums : 1er Radiohead 
concerts : 1er Radiohead 
singles : 2eme Radiohead-Paranoid android, 5eme Radiohead-Karma police
heros : 6eme Thom Yorke
...
Et le tres serieux quotidien francais "Le Monde", mais ils ont en fait une chronique rock reguliere, edition datee du samedi 20 decembre, donne une liste (sans classement) des albums indispensables de 1997. Evidemment "OK >computer" y figure et a meme droit a un petit encadre special : <Le sacre de Radiohead - Sur scene comme sur disque, le quintette d'Oxford a franchi une etape majeure, quatre ans apres son apparition sur la foi d'un unique tube, "Creep". L'intensite cathartique des performances du groupe n'a d'egale que l'inspiration melodique de Thom Yorke, son leader neurasthenique, et le jeu epoustouflant du guitariste Johnny (sic) Greenwood. Il y a deux ans, les medias se focalisaient sur Blur et Oasis, mais c'est Radiohead qui sort vainqueur de la bataille de la britpop, sans avoir sacrifie aux poncifs ni aux poses inherentes au genre. L'album rock de l'annee>.
....
Le magazine de rock francais "Rock&Folk" (le seul qui fasse autorite depuis plus de vingt ans), publie les resultats du referendum effectue aupres de ses lecteurs dans son numero de fin d'annee. Il y a beaucoup de categories differentes et voici les resultats. 
  • Artiste ou groupe de l'annee - 1er : Radiohead 
  • Album de l'annee - 1er : OK computer
  • Single de l'annee - 2eme : Paranoid android, 3eme : Karma police 
  • Concert de l'annee - 1er : Radiohead
  • Chanteur de l'annee - 1er : Thom Yorke 
  • Guitariste de l'annee - 1er : Jonny Greenwood, 8eme : Ed O'Brien 
  • Bassiste de l'annee - 1er : Colin Greenwood 
  • Batteur de l'annee - 3eme : Phil Selway 
  • Pochette de l'annee - 1er : OK computer
  • Enfin, dans la categorie un peu speciale de "Symbole sexuel de l'annee", Thom et Ed sont tous deux a la 9eme place.
    La premiere place pour le single est "Bitter sweet symphony" de The verve qui a bien marche en novembre et decembre. Ed et Phil gagneraient certainement a etre moins discrets, ils remonteraient dans les classements ! La competition a ete difficile avec Oasis, qui arrive souvent dans le peloton de tete. Par exemple pour le groupe de l'annee, le classement est : Radiohead, Oasis, Noir Desir (un excellent groupe francais) et U2. Radiohead est vraiment tres populaire en France ! Je n'arrive pas a trouve un classement fiable et globalement representatif des meilleurs ventes en France, mais dans tous ceux que je vois, 

    OK computer est toujours dans les dix premiers.
    RADIOHEAD - Tetes chercheuses
    (Rock sound)
    _ Acclame, plebiscite, venere par le public comme la critique, Radiohead s'impose definitivement comme l'un des groupes les plus importants de cette fin de siecle. Etonnant destin que celui du groupe d'Oxford qui, apres avoir du quasiment apporter seul la preuve de sa specificite sur la scene anglaise, recuille aujourd'hui (et a l'echelle planetaire) les fruits de son travail, de sa tenacite et de sa patience. De sa droiture aussi. Et si le rock des 90's peut encore se regarder dans une glace, c'est certainement en grande partie grace a un groupe comme Radiohead qu'il le doit. Entretien avec Ed O'Brien, guitariste de son etat et homme de bien.
    _ A l'aune de votre immense succes, comment voyez-vous votre evolution depuis "Pablo Honey" et "The Bends" ? On a l'impression que radiohead devient, a sa facon, de plus en plus radical ?
    - Ed O'Brien : C'est un point de vue interressant. C'est vrai, on peut considerer que Radiohead cherche toujours a se mettre en porte-a-faux. Prends une chanson comme "Creep". Il y a toujours un element qui detonne, qui fait derailler le truc, en l'occurence es paroles ou la guitare de Jonny. C'est comme si Radiohead ne se contentait jamais d'un truc evident et simple, qu'il fallait absolument quelque chose de tordu, de vrille dans une chanson. tout notre travail consiste donc a comprendre ou a saisir jusqu'ou on peut pousser le truc, jusqu'ou on peut se mettre en danger. Avec "OK Computer", je crois qu'on est alles tres loin. On aurait pu devenir plus extremes, plus abscons, plusradicaux, mais on s'est rendus compte qu'il y a un point ou tu risques de perdre l'attention des gens. Or, il etait hors de question que Radiohead devienne une sorte de groupe progressif auto complaisant. Lors des premieres seances de "OK Computer", nous sommes alles tres loin dans le radicalisme avant de faire machine arriere, parce qu'a un certain point, l'extremisme ne rime plus a rien.
    _ Et qu'il ne fait bien souvent qu'engendrer une incomprehension, voire un rejet...
    - E.O'B : Oui, dans un sens. Un groupe de rock se doit de rester famillier aux gens. C'est pour ca qu'Oasis est si populaire. La voix, les melodies, les arrangements, les progressions d'accords, beaucoup de choses font penser aux Beatles, tout en s'en detachant, mais l'ensemble reste extremement familier a l'oreille des gens. Nous ne sommes pas a la poursuite de ca avec Radiohead. Neanmoins, nous avons su creer une familiarite avec un certain nombre de gens. Il convient, par respect pour ces gens, de ne pas completement l'oublier. C'est vrai, sur l'ensemble, Radiohead est devenu plus ambigu, plus pervers. C'est a la fois notre grande force et l'une de nos plus grandes faiblesses. Si j'etais totalement honnete, je dirais que j'aimerais bien parfois que l'on fasse des chansons toutes simples sans se poser des questions. Mais on ne peut pas (rires)...
    _ Vous etes plutot atypiques sur la scene britannique : pas d'extravagance, pas d'arrogance.
    - E.O'B : L'arrogance peut etre quelquefois generatrice de qualite. Morrissey et les Smiths, a leur meilleure periode, etaient extremement arrogants. De la est sorite leur specificite. L'exemple contraire, c'est R.E.M. : des types ordinaires avec qui tu peux aller boire un verre et discuter musique. je crois que l'attitude depends des personnalites. Pour ma part, je pense que si Radiohead s'est toujours tenu a l'ecart de ca, c'est parce que nous avons toujours deteste cette manie typiquement britannique de vouloir conquerir le monde. Un peu a la maniere de R.E.M., nous nous sommes jamais consideres comme le meilleur groupe du monde, ce qui est un peu la tendance de chaque groupe britannique. Ce pays est imperialiste et colonialiste par nature. Et pour nous, ceci represente surtout les jours les plus noirs de notre histoire, quelque chose en tout cas dont nous ne pouvons etre fiers.
    _ Et qu'en est-il du cynisme et du sarcasme dont on dit qu'il est la base meme du caractere de tout sujet de Sa gracieuse Majeste?
    - E.O'B : Nous sommes cyniques jusqu'a un certain point, notament sur tout ce qui concerne la peripherie de l'industrie musicale. Mais des que ca touche la musique, c'est hors de question. Le cynisme tue la spontaneite et l'enthousiasme. Le cynisme, c'est la facilite. Or, personnellement, je veux passionnement croire a la possibilite de faire evoluer les choses, de les faire changer. Le cynisme, c'est la resignation, et, quelquefois, un bon pretexte pour ne rien faire. Le sacarsme ? Il faut etre tres intelligent et tres doue pour le manier. Je ne m'en sens pas capable. En revanche, il y a certains cotes de l'humour noir et de l'ironie que nous apprecions, mais sortis du contexte musical. Parce que si l'on melange l'ironie et la musique, celle-ci ne devient plus qu'un probleme d'ego. Or, depuis le debut avec Radiohead, la regle a toujours ete de ne jamais perdre pied avec la realite. Quand je rentre a la maison, je veux etre Ed, pas "Ed, le guitariste de Radiohead", non juste Ed le type, le voisin, le frere, l'ami que les gens apprecient pour ce qu'il est et non pas pour ce qu'il fait. Bref, etre normal. C'est parfois difficile parce que les choses vont trop vite, et tu as besoin de faire le point. Souvent. Mais c'est possible. Je suis de ceux qui pensent qu'une des joies de la vie est de communiquer avec les gens. Or, c'est impossible si tu coupes des autres, alors que le but c'est de se nourrir de leurs experiences pour avancer toi-meme.
    _ Te sens-tu aujourd'hui plus mur ou plus deboussole qu'avant ?
    - E.O'B : Bonne question. (Silence) Disons que plus tu vieillis plus tu prends confiance en ce que tu fais et en toi-meme. Une initiation a la sagesse en quelque sorte. Dans le meme temps, il y a un conflit en toi qui demeure. Entre cette sagesse et le besoin de naivete, d'insouciance, d'integrite absolue. En fait, j'ai l'impression que la vie avec un grand V est a l'image de la vie quotidienne, ou tu peux etre un sacre rationaliste egoiste a la con et, la minute d'apres, un humaniste d'une generosite sans bornes. C'est la dualite fondamentale de l'etre humain, les gens ont plusieurs visages, plusieurs voix. Il n'y a que dans les films americains que les gens sont tout d'une piece (rires). Je crois d'ailleurs qu'une part du romantisme dans chaque etre humain vient de ce paradoxe, de cette dualite. C'est le melange de l'air et du feu. Je crois que le plaisir de vieillir reside simplement dans l'acceptation de la confusion, du paradoxe, de la dualite. Jeune, ce conflit te pertube et t'accable; plus vieux, il te rends presque plus leger, parce que tu te sens en mesure de survivre a ces dechirements. L'essentiel est de garder une approche humaine des choses et des evenements, de savoir rester ouvert aussi.
    _Qu'est-ce qu'une bonne chanson de Radiohead pour toi ?
    - E.O'B : J'y ai longtemps reflechi. Une bonne chanson c'est avant tout une belle voix. Si tu as une belle voix avec une melodie correcte, un truc bien chante, tu tiens ce que tu cherches. Le reste, les arrangements, la rythmique, les solos, est secondaire. Prends encore l'exemple d'Oasis : le chant, la voix sur "Wonderwall" sont fantastiques. Liam chante exactement comme il faut. Ce qu'il y a derriere, tu t'en souviens ? Moi pas. C'etait probablement bon mais on s'en fout... Avec Radiohead, la chose a laquelle nous faisons attention, c'est aussi la voix de Thom. Nous veillons toujours a lui donner les meilleurs conditions pour mettre sa voix en valeur, c'est autour d'elle qu'on construit.
    _ Vos spectacles sont toujours d'une intensite et d'un engagement rares. On se demande parfois combien de temps vous pourrez assurer de la sorte sans vous mettre en peril...
    - E.O'B : Ca ne durera pas toujours, nous en sommes bien conscients. Un groupe connait toujours une periode de grace, de magie, de grande puissance creatrice, appelle ca comme tu veux, et il est certain que Radiohead est dans cette periode. sans doute sa meilleure periode. Mais je suis convaincu qu'un jour avec Radiohead, la source se tarira. et ca sera tres bien comme ca... Franchement, je n'envie pas les Rolling Stones. Je ne veux pas etre un jour reduit a sortir des albums pour promouvoir des tournees de stades.
    _ Peux-tu imaginer la fin de Radiohead ?
    - E.O'B : Oui, totalement. Franchement, je ne me vois pas faire ca passe quarante ans. Je ne veux pas dire que je ne ferais pas de musique, que je ne sortirais pas de disques. Je parle d'une experience et d'une aventure comme celle de Radiohead. Peut-etre d'ailleurs Radiohead restera-t-il ensemble, pourquoi pas. Je nous vois tres bien enregistrer et sortir des disques juste pour nous. Mais je n'ai aucune idee de la possible longevite du groupe. Comment le savoir ? Alors envisager la fin, non. En revanche si l'un de nous quittait le groupe aujourd'hui, cela signifirait sans aucun doute la fin de Radiohead. Nous nous le sommes toujours promis et nous tiendrions paroles.
    _ Les personalites qui composent le groupe sont-elles a ce point complementaires ? Sur quoi fonctionne Radiohead : l'amitie ou la musique d'abord ?
    - E.O'B : La musique d'abord, sans la moindre hesitation. Toute la fabrication de "Pablo Honey", et plus tard de "The Bends", en atteste. Ca ne veut pas dire que l'amitie n'est pas importante, elle est meme essentielle, mais la base du groupe est la musique. D'une maniere totalement naive et candide d'ailleurs. Romantique meme. Mais cela tient a ce que nous sommes, a nos personalites. Nous sommes individuellement, de purs produits de la societe britannique middle-class : bonne education, ecoles privees, mais solitaires et introvertis. Dans les surboums d'adolescents, on etait les types dans le coin pres de la sono qui ne bougeaient ni pied ni patte en ecoutant Joy division et The Smiths (sourire). C'est la musique qui nous a ouverts a l'amitie et celle-ci n'en est aujourd'hui que plus solide, determinee. Radiohead, ce n'est plus seulement la joie de faire de la musique, c'est aussi celle de la faire avec gens dont on se sent proches.
    _ Avez-vous des ambitions secretes avec Radiohead ?
    - E.O'B : Je ne sais pas si elles sont secretes, mais, ouais, on a encore un paquet d'ambitions. Je crois qu'on aimerait tous faire un disque "rentre dedans", rock, la truc qui va droit au but san prises de tete. Je crois qu'on aimerait faire aussi un disque dance, mais on a besoin pour cela d'un background plus large que le notre a l'heure actuelle. Un disque ne peut pas sortir du neant, il doit etre prefigure, annoce par des travaux precedents. On ne pourrait pas sortir demain, un album tendant vers Underworld, Prodigy ou Chemica Brothers, parce qu'on ne vient pas de la. On n'a pas cette credibilite. Ca n'empeche pas que cette musique nous interresse. En clair, on a plein d'ambitions comme ca et dans tous les domaines, tous azimuts.
    (Yves Bongarcon dans Rock sound - janvier 98)
    Les Inrockuptibles ~ (N°277 du 13 au 19 février 2001) ~ Numéro Spécial Gainsbourg ~ "Vu de l'extérieur" par RADIOHEAD (COLIN GRENWOOD) . La première chanson que j'ai entendue était probablement la plus évidente, "je t'aime moi non plus", quand j'étais enfant. je suis devenue ensuite obsédé par ce qu'il faisait, j'ai tout acheté, tout ce qu'il vait enregistré. Dans Radiohead, on aime tous Serge Gainsbourg et quand on a enregistré notre dernier album, on n'arrêtait pas pas de faire des mauvaises repreises de "Melody Nelson" en studio. Quand j'ai entendu Gainsbourg pour la première fois, j'ai vu les années 60 comme une période de récréation, d'échapée belle, mais on entendait également derrière une certaine noirceur. . Il y avait dans ses chansons un message sombre qui les font complètement se détacher des morceaux pop conventionels. . c'est une musique transgressive, différente du reste de la production française. La façon dont il prononce, détache les syllabes, s'applique sur la phonétique, ça nous a un peu influencé. Les sons de ses disques également. Quant aux mots, on ne comprend que l'atmosphère générale de la chanson, mais on m'a expliqué certaines chansons. Elles sont pleones d'ironie d'humour. C'est toujours moderne et pertinent aujourd'hui parce qu'il joue avec différents personages, il fait intervenir ses différentes personalités, les intervertit. La façon dont il a utilisé les deux premières lignes de "La Marseillaise", sur "Aux armes et caetera, c'est très punk-rock, autant que les Sex Pistols dans leurs grands jours. Là où il était le meilleur, c'est dans la qualité des arrangements, le son, la production, les paroles extraordinaires, et il arrivait à combiner tout ça. . Ce qui plait aux Anglais chez Gainsbourg, c'est son ironie, son humour à froid, son côté pince-sans-rire, son mordant, qu'il faisait passer dans sa diction. Des choses qui ont été reprises chez certains punk-rockers anglais, les Stranglers, des groupes du genre. . Il avait une esthétique très particulière, des choses précises en tête qu'il voulait exprimer, ce qui n'était pas toujours évident pour les gens avec qui il travaillait. Mais il a réussi à faire ça, à faire passer exactement ce qu'il voulait, et c'est fantastique. La plupart des gens n'y arrive pas. 
    Un nouveau référendum de fin d'année auprès des lecteurs, dans Les Inrockuptibles (n°271, du 26 décembre 2000 au 8 janvier 2001) cette fois :

    Albums : 1er Radiohead - Kid A Groupes : 1er Radiohead Chanteurs : 1er Thom Yorke Héros : 4ème Thom Yorke (1er josé Bové, 2ème Le Dalaï-Lama, 3ème Bernard Lenoir)
    ~ Les Inrockuptibles n°471 ~
    "le monstre à cinq têtes (Radiohead Kid A)" par Olivier Janin.
    ....Sur "Kid A", le morceau de bravoure semble être "Idioteque" : ou comment Radiohead, après un succès planétaire, se remet radicalement en question, casse le moule, incendie ses habitudes, démissionne ses guitares. Boîte à rythmes, orgue, sampling et chant qui invente le rap paludéen, le rap maladif et fiévreux : ici, la démolition est un genre architectural à part entière, le bulldozer instrument de pure musique. C'est ainsi que séduit "Kid A" : en ne sombrant jamais dans la gratuité ou l'exercice de style, aussi habile dans le démontage de recettes d'hier que dans la fermeté des montages d'aujourd'hui. Ceux qui n'auraient vu ici que chimère, exposé abscons et frime seraient inspirés d'acheter des lunettes pour leurs oreilles.
    L'époque des référendum de fin d'année est arrivée, le premier à paraître est celui de du magazine Rock&Folk (n°401, janvier 2001). - Groupe de l'année : 1er Radiohead - Album de l'année : 1er Radiohead - Kid A - Pochette de disque de l'année : 1er Radiohead - Kid A - Concert ou tournée de l'année : 3ème Radiohead - Artiste electro de l'année : 3ème Radiohead - Héros de l'année : 3ème Thom Yorke (1er José Bové, 2ème Björk)

    - Les Inrocks #260 
    http://www.lesinrocks.com

    "Les enfants du désordre"

    --
    - Les Inrocks (revue de Kid A)
    "Les enfants terribles"
     

    - Le Nouvel Observateur (magazine hebdomadaire national
    d'informations générales, une présentation générale de
    radiohead à l'occasion des concerts et de la sortie de kidA)
    "Radiohead : vous avez dit bizarre ? Le disque rock le plus
    attendu de l'année"

    - Ouest France du 21 septembre 2000 (revue -enthousiaste-
    des concerts de Paris, OF est le quotidien français qui a le
    plus gros tirage)
    "Radiohead s'est trouvé un futur"

    -------

    - Libération du 2 octobre 2000 (quotidien national)
    (interview de Thom)
    "Ce que j'entends dans ma tête"

    (même journal, même jour, revue -excellente- de Kid A)
    "Radiohead, au-delà du rock - Kid A, qui sort aujourd'hui se
    révèlent aussi audacieux qu'essentiel"

    - Magic!
    (revue -excellente- de Kid A)
    "Metallic KO" 
    ------

    - Rock&Folk
    (interview de Colin et Jonny)

    (petite revue des concerts de Paris, en même temps que
    l'interview)

    (revue de Kid A)


    PRESS FRANCE 2000
    Thom Yorke in Paris+Jonny interview Reviews Paris + Copenhagen Ed interview
    S Francisco - Calgary.

     



    VÍDEOS DE DIRECTOS
    Archivo histórico de IndyRock Magazine



    vídeopromoción



    News - Noticias -todo sobre Radiohead
    GALERÍA DE FOTOS * RADIOHEAD * DIRECTOS
    TEMAS CON TABS en IndyRock * Radiohead

    .


    --
     
    Copyright IndyRock ©
    TODOS LOS DERECHOS RESERVADOS:
    Queda prohibida la reproducción, distribución, puesta a disposición, comunicación pública y utilización total o parcial, de los contenidos de esta web...
    Leer más y Política de privacidad
     
    Contenidos informativos
    Agenda de conciertos
    Concursos
    Noticias
    Productoras
    Tablón de anuncios... y + Más

    Revista electrónica creada en 1997
    Home * Portada
    Servicios publicitarios
    Créditos | Qué es IndyRock
    info@indyrock.es

    Naturaleza  y divulgación científica
    waste.ideal.es
    Dirección y edición
    waste@diarioideal.es